Logo2

Eric ZONGO sur "l'affaire Kua": "le véritable problème n'est pas l'ignorance, mais la dépendance aux mauvaises pratiques".

Marche Kua

Ceci est une tribune libre d'Eric ZONGO publiée sur sa page facebook le 31 mai 2019.

L'affaire de la forêt de Kua a fini de me convaincre que les dirigeants ne sont pas les seuls responsables du sous-développement de l'Afrique. Je lis dans de nombreuses publications que les populations qui ont marché pour soutenir le déclassement de la forêt sont analphabètes et ont été manipulées. Je crois que cela est un argument trop simpliste. Nous devons abandonner le cliché qui tend à présenter d'un côté le peuple ignorant et victime et d'un autre côté l'homme politique prêt à accomplir toutes les basses besognes pour conquérir et conserver le pouvoir. Nous devons le reconnaître, la population est aussi responsable de la situation. Je refuse de croire que la population qui a marché à Bobo pour soutenir cette forfaiture ignore l'importance d'une forêt. Ceux qui, dans cette marche, ont affiché clairement leur appartenance à l'ethnie bobo à travers leur accoutrement sont bien conscients de ce qu'ils font car la culture bobo enseigne la protection de la nature. On n'a donc pas besoin d'aller à l'école pour comprendre cela. Nous devons reconnaître que nos populations sont loin d'être vertueuses. Elles ont des vices qu'il convient de mettre à nue. A travers des comportements que je qualifierais d'auto destructeur, j'ai comme l'impression que nous refusons de façon délibérée le développement. Notre société a érigé l'argent comme une valeur suprême. Et quiconque le détient, quelle que en soit sa provenance, a d'office un pouvoir sur les autres. Nos populations, pendant des décennies, ont été formatées par l'argent et le gain facile. Pire, elles ont développé une addiction au gain facile qui leur empêche de résister à des cadeaux et à des promesses même si elles savent que cela risque de compromettre leur bien être à long terme. Elles sont comparables à des toxicomanes qui, quand bien même sont au courant des effets néfastes de la drogue sur leur santé, ne peuvent arrêter d'en consommer. Le véritable problème, à mon avis, n'est pas l'ignorance mais la dépendance aux mauvaises pratiques. La clé de notre développement réside dans notre capacité à nous débarrasser de cette dépendance qui nous consume à grand feu.

Eric ZONGO

Le Parti

Récépissé n°2018/000016/MATDS/SG

/DGLPAP/DLFSPP 

Secteur 07, Rue 07.67 Porte 296

01 BP 2179 Ouagadougou 01

Téléphone: (00226) 25 50 30 71 / Mobile et WhatsApp: +226 70282907

Sur les réseaux