Logo2

Zéphirin Diabré : « Kaboré, Compaoré, le terrorisme, la présidentielle de 2020, l’opposition, le Burkina Faso et moi »

Afrika Stratégies - Au siège du Chef de file de l’opposition (Cfop) où il enchaine réunions et rendez-vous, Zéphirin Diabré est égal à lui-même. Bosseur, précis, rigoureux, déterminé et confiant, il paraît parfois un peu trop optimiste mais jamais naïf. Les réflexes de réalisme acquis dans le monde des affaires où il a fait longue carrière le rattrapent très vite. Dans son modeste bureau de chef de file de l’opposition, le prince de Foungou, né à Ouagadougou nous y reçoit sans protocole. Diabré a, à première vue, un avantage sur ses rivaux, sa forte conviction mais aussi son obsession quasi intime à être utile pour l’ex Haute Volta. Après l’Ecole supérieure de commerce de Bordeaux et la faculté d’économie de la même ville, ce docteur en sciences de gestion a été un truculent combattant de la lutte contre l’apartheid avant une sommaire carrière de professeur à l’université de Ouagadougou. Vite, le monde des affaires le rattrape avec un poste d’adjoint au directeur des Brasseries de son pays. Mais la politique n’aura jamais été loin. Député dès 1992, il aura été ministre du commerce, de l’industrie, des mines et même de l’économie et des finances avant de présider le Conseil économique et social entre 1996 et 1997. Intellectuellement boulimique, il abandonne la politique, un court instant, transite par la prestigieuse université Havard avant de rejoindre l’équipe de Koffi Anan comme Directeur général adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud). Mais c’est à Areva qu’il atteindra le paroxysme de sa carrière dans les affaires avant de créer en 2010 l’Union pour le progrès et le changement (Upc) qui lui vaudra le poste de chef de file de l’opposition en 2013 avec une vingtaine de députés. En obtenant lors de la présidentielle de 2015 le tiers de l’électorat, celui qui reconnaît n’être pas prêt en ce temps est plus que galvanisé pour la prochaine présidentielle. Eloquent, cohérent, méthodique et prudent, il sera, à 61 ans en 2020, le principal challenger du président sortant. Conscient de ses faiblesses passées, il prépare minutieusement, dans l’ombre d’un cabinet très restreint, une victoire qu’il semble savourer avant l’heure. Mais rien n’est gagné d’autant que Rock Marc Kaboré ne doute pas non plus de sa prochaine victoire mais surtout, le parti de l’ex président Blaise Compaoré se remet, plus vite que prévisible, des divisions qui l’ont miné depuis la chute de l’ex dictateur. Une belle interview, lisez-là ici!

Le Parti

Récépissé n°2018/000016/MATDS/SG

/DGLPAP/DLFSPP 

Secteur 07, Rue 07.67 Porte 296

01 BP 2179 Ouagadougou 01

Téléphone: (00226) 25 50 30 71 / Mobile et WhatsApp: +226 70282907

Sur les réseaux